Asinerie d'Embazac - L'Isle Jourdain - 36000 - Gers Asinerie d'Embazac - Boutique en Ligne
La Vie à la Ferme - Le lait d'ânesse
Retour
à l'accueil
Téléchargez
le plan d'accès

Le lait d'ânesse

Le lait d'ânesse a toujours été utilisé par l'homme comme source de bienfait, de bien-être et de vigueur.

Tout le monde a à l'esprit la beauté de la Reine d'Egypte, Cléopâtre ou encore de Popée, femme de Néron, qui par leur bain quotidien au lait d'ânesse, entretenaient leur grande beauté ( plus de 300 ânesses étaient traites tous les jours).







En France, plus proche de nous, la noblesse et la bourgeoisie avaient aussi pour habitude d'utiliser ce lait à des fins cosmétiques.

François 1er fit venir un médecin de Turquie, tant lui et ses troupes se trouvaient en état de fatigue. Ce dernier leur prescrivit une cure de lait d'ânesse.

Ce remède doux réussit très bien au monarque et l'ensemble de ses courtisans s'empressèrent de suivre le même régime.


«Un jour d'une ânesse
Le lait me rendit la santé
Et je dois à cette circonstance
Davantage aux ânes qu'à la faculté.»

(François Ier)


Le lait d'ânesse et médecine
au 18ème & 19ème siècles

Toutes les revues médicales du 19ème siècle parlent des effets bénéfiques du lait d'ânesse frais sur des problèmes du système cardiaque, pulmonaire, l'anémie, le foie etc...

A Toulouse, encore au début du 20ème siècle, les ânesses laitières étaient utilisées pour traiter les maladies respiratoires, les états de fatigue ou encore pour l'alimentation des nouveaux nés.

L'ânier, faisait des tournées avec ses ânesses et servait du lait frais aux malades, bébés et personnes âgées.


Un lait de substitution :

Ce lait étonnamment proche du lait maternel humain a été longtemps utilisé dans les orphelinats et pour nourrir les bébés refusant tout autre lait. A Paris certains hospices avaient leur asinerie:

Les orphelins étaient mis directement au pis de l'ânesse !

Nous tenons à votre disposition des analyses plus récentes.


Pourquoi ce précieux breuvage a-t-il disparu
de nos habitudes ?

La mécanisation, voitures et tracteurs ont vite fait disparaître cet animal de somme. Il rendit pourtant d'énormes services à l'homme (c'est lui qui porte le plus de charge en rapport à son poids).

Au début du 20 ème siècle, molécules de synthèse et laits maternisés en grande production ont réduit petit à petit le lait d'ânesse à zéro.

Plus besoin d'ânesses qui ne donnent qu'un peu plus de 1,5 litre de lait par jour dans une société qui privilégie toujours plus de productivité.


La lactation des ânesses

La lactation est, comme chez la plupart des mammifères, déclenchée par la naissance du bébé.Durant les deux premiers mois de sa vie, l'ânon bénéficie entièrement du lait de sa mère. A compter du troisième mois, lorsqu'il broute, il n'en aura que la nuit. La journée étant réservée à la traite, toutes les trois heures. La capacité de stockage du lait chez l'ânesse est très faible, il faut donc traire fréquemment pour récolter peu de lait. Ce sont les acini (cellules), qui sécrètent la plus grande partie du lait sous l'effet d'une hormone : l'ocytocine.

La lactation s'opère donc de façon très proche de celle de la
femme.

Cette hormone, est larguée par l'ânesse quand elle voit son ânon. Si pas d'ânon, pas de lait !!!

Une ânesse nous donne environ 1 litre 1/2 par jour.


Le lait d'ânesse lyophilisé

Le lait d'ânesse bio, trait manuellement, est mis en poudre par le procédé de lyophilisation (non atomisé) à froid.

Cela lui garantit la conservation de ses vertus. Il peut être utilisé tel quel ou reconstitué.

Si vous le désirez, nous vous fournissons un  screening (250 pesticides) ainsi que le rapport d'analyses des métaux lourds.

Nous produisons du lait d'ânesse bio toute l'année.

Pour toute commande en gros, prévoir un délai de 1 à 4 semaines en fonction de la demande.

Vous pouvez faire une cure de lait d'ânesse grâce aux gélules de lait d'ânesse lyophilisé, ou en commandant du lait frais à la ferme.


            


 


Retrouvez  nos cosmétiques

au lait d'ânesse frais ICI !!

Professionnels, demandez nos tarifs !